LA TRIBUNE LIVRADAISE

LA TRIBUNE LIVRADAISE

:

Mardi 19 Mars, avait lieu la commémoration de la fin de la guerre d'Algérie en 1962.

Le public, les associations d'anciens combattants et les portes-drapeaux ont boycotté cette cérémonie, lui préférant celle du 5 décembre.





Commentaires

  • ARMEL 21 messages Site web/blog

    Salut , pas grave j ai vu mon message en normale comme ça va mieux vie d' étrangère , aussi mon père militaire en France contre la guerre Bataille " milles fois " , je ne dis pas vrai vie à finir la paix du monde aussi d' étrangère , au moment encore jusque à vive France ni Europe " OTAN " en puissant = forte vive Europe en marche très moins du monde , ça va mieux vivre Europe trop forte que d' étrangère sans du monde , au moment encore je vois la télé politique en impossible pourquoi ? je ne sais pas vous laisser d- étrangère , on verra bien rester besoin en France Ciao

    • Calixxia 52 messages

      C'est normal, c'est en Algérie que l'on doit fêter la fin de la guerre d'Algérie. A t-on vu les Allemands fêter leur défaite chez eux pour saluer la victoire française ? Ceux qui ont fait cette guerre doivent être salués en même temps que les Anciens combattants.

      • charlotte 2 messages

        No comments

        • 47110
          47110 · 25 mars 2019

          No comments !!! Au contraire vous devriez commenter cette photo, et nous dire votre sentiment sur cette manifestation qui semble diviser les représentants d'anciens combattants , et qui est boudée par le public, peut être par manque d'informations?

        • Jacques DEGRADI 1 message

          Le 19 Mars 1962 ,jour "du cessez le feu ", j'étais blessé et hospitalisé à SETIF. Mais l'important ,plus que tout, c'était jour de joie et de liesse pour les centaines de milliers d'appelés du contingent, comme moi , qui allaient pouvoir retrouver leur ville ,leur famille , leur emploi après 28 mois passés en Algérie ,sauf pour les 25.000 qui ne sont jamais rentrés Mais d'autres comme certains officiers de carrière, de "pieds noirs " et de membre de l'OAS n'acceptaient pas que l'Algérie devienne indépendante . Pour ce faire ils ont continué ,les armes à la main , a se battre ,plusieurs mois après le 19 Mars 1962. Aujourd'hui 57 ans après je me souviens surtout que sur le bateau qui me ramenait en France ,il y avait des gens qui pleuraient car ils quittaient le pays qui pendant 132 ans avait été celui de leur famille , et beaucoup d'autres, comme moi ,qui allaient retrouver le leur !!!!! Pour le reste …….chacun est juge !!!!!!

        • davinci 4 messages

          jaques ,j'ais eu le meme sentiment que vous, le 20 mars 1962 je passais a setif venant de kerata 'stue au nord de setif et sur le navire nous rapatriait les gens pleuraient re gardant vers la terre et nous appeles chantions ,regardant l'horizon nord tout cela est bien loin.