LA TRIBUNE LIVRADAISE

LA TRIBUNE LIVRADAISE

Communiqué de presse de Romain Gaggini

révélation artistes.png

Révélation Artistes
« Moulin de Mazières »
47110 SAINTE LIVRADE SUR LOT

 

                                                                          Paris,
                                                                                                     Le 26 septembre 2014

 


COMMUNIQUE DE PRESSE


Réaction de Romain GAGGINI à la décision d’abattage des cèdres
pour la construction d’un nouveau batiment
au Lycée Etienne Restat à Sainte Livrade


     Je vous prie de bien vouloir trouver ci-joint les réactions de l’artiste Romain GAGGINI (ancien élève du Lycée Etienne Restat, agent du Ministère de l’Ecologie à Paris et administrateur de l’association des Amis des Moulins de Lot-et-Garonne), à propros de la décision d’abattage des cèdres du Lycée Agricole de Sainte Livrade.

 


« Depuis le début, je suis cette affaire avec attention depuis Paris. En effet, ayant moi-même obtenu mon baccalauréat général scientifique option écologie au Lycée Etienne Restat je suis très sensibilisé à la préservation du patrimoine végétal.


Il s’agit là d’un projet doublement déplacé :


Tout d’abord par ce que c’est un non respect de la nature, c’est un projet contraire au principe du Développement Durable. La cerise sur le gâteau, c’est que tout ceci se passe dans la cour d’un Lycée Agricole !


Je tiens donc à confirmer mon soutien à mon ancien professeur d’écologie Claude Soulier dont l’engagement pour cette cause est honorable. J’essaye de me mettre à sa place... Comment va-t-elle pouvoir continuer à apprendre à ses élèves à respecter l’environnement et à expliquer tout l’intérêt du Développement Durable, alors que des responsables politiques vont faire procéder à l’abattage d’arbres de plus de 150 ans dans la cour du Lycée !


Je trouve que la comparaison que Claude Soulier a faite est tout à fait pertinente « Ça ne viendrait à l'idée de personne de raser le château » du Lycée. On constate que même les élus n’ont pas encore compris que de tels arbres sont un patrimoine tout autant respectable que d’anciens bâtiments. Je vais oser aller plus loin dans la comparaison : pour moi, couper ces arbres dans un lycée agricole serait tout autant ridicule que de distribuer de la drogue dans un centre de désintoxication !


Pour moi, un cèdre est un chef d'oeuvre de la nature. En temps qu’artiste aimant l’écologie je suis bouleversé et en colère à l’idée qu’on puisse abattre ces arbres !


Alain Rousset, Président du Conseil Régional promet de replanter ces arbres, mais a-t-il vraiment compris qu’il faudrait plus de cinq générations pour retrouver des arbres de cette taille ? Il ne s’agit pas de peupliers ! Il parait que les architectes qui ont préparé le projet de construction du nouveau bâtiment ne savaient même pas que c’était des cèdres... alors...


J’ai lu dans la presse les propos d’Anne-Marie Cocula, élue régionale, qui semble sous entendre que ce n’est pas si grave de couper des cèdres car ils souffriront des changements climatiques supposés. Ces propos me font froid dans le dos...


A ce compte là, devons-nous raser tout ce qu’il y a sur Terre par anticipation d'hypothétiques cataclysmes divers et variés ?


Dès aujourd’hui, j’ai décidé d'appeler l’ensemble des gens qui me soutiennent dans mes démarches artistiques, l’ensemble de mes amis, artistes, meuniers, collègues à signer la pétition pour la préservation de ces arbres.


                                                                                                            Romain GAGGINI



26/09/2014
8 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 142 autres membres