LA TRIBUNE LIVRADAISE

LA TRIBUNE LIVRADAISE

Décharge sauvage de Lalosse

Actualité du 10 Novembre 2021 :

 

 

Nous avons essayé de nous  renseigner davantage et en voici le résultat :

 

Le propriétaire du terrain, Mr P. S était une personne comme vous et moi et d'une grande gentillesse, prêt à rendre service. Puis un jour il a été victime d'un accident grave de la circulation de nuit, route de Villeneuve, contre une moissonneuse-batteuse qui circulait sans feux de signalisation. Il s'est retrouvé pendant plus d'1 an dans un coma profond d'où il est enfin sorti pour se retrouver semble-t-il atteint du syndrome de Diogène. Il s'agit d'un trouble du comportement associant une négligence extrême de l'hygiène corporelle et domestique ainsi qu'une syllogomanie (accumulation d'objets hétéroclites) qui conduisent à des conditions de vie insalubres.

 


Après l'accident, sa femme a divorcé, puis il s'est mis en ménage avec une autre personne qui a fini par le quitter. La personne qui vit actuellement avec lui semble partager sa façon de vivre.

 


Ils habitent une maison boulevard de la Tour où le jardin est envahi des mêmes amoncellements que sur son terrain de LALOSSE et pose de graves problèmes de salubrité publique à ses voisins d'autant plus par sa localisation en centre ville. Des démarches sont en cours pour essayer de remédier à cet état de fait.

 

 

 

 


IMG_2287[1]

 

La décharge sauvage .....

 

 

Cette décharge durable et sauvage est située au lieu-dit LALOSSE route du moulin du LOT sur un terrain privé et enclavé au fond d'une propriété agricole en face de l'habitation de Mme Marmié.
 
IMG_2283[1]

 

.... dans toute son ampleur !

 

 
Cela fait 16 longues années que les riverains se battent auprès des différentes autorités pour que cet amoncellement d'immondices envahi par de gros rats vecteurs de maladies graves comme la leptospirose disparaisse, mais en vain.
 
 
Ils ont appris dernièrement que le propriétaire du terrain, Mr Philippe Salle devenu un marginal original malgrès lui et vivant en couple avait le projet de faire amener sur site 2 carcasses de bus qui serviraient de mobile home le vendredi 5 novembre. Excédés, ils ont décidé d'en barrer le chemin d'accès avec du matériel agricole.
 
IMG_2281[1]

 

C'est Robert qui était de faction pour empêcher toute intrusion !

 

 

Vers 15 heures quand une société de transport d'Estillac est arrivée avec le premier bus la police municipale et la gendarmerie ont été alertés, sont venus faire les constatations d'usage puis ont décidé d'escorter l'épave du bus vers les Ets Brangé pour y être stocké en attendant le feu vert pour procéder à sa destruction.

 

IMG_2291[1]

 

La Police était là pour les constatations d'usage.

 

 

Les riverains sont vraiment à bout et sont en attente d'un règlement durable et définitif de ce gros point noir qui empoisonne leur quotidien ! !
 
 
IMG_2288[1]

 

Le bus à peine arrivé, aussitôt reparti !

 

 

Aux dernières nouvelles le bus a été refusé par les Ets Brangé parcequ'il était gagé et dirigé sur Agen. Nous avons pris contact avec la société de transport d'Estillac qui nous a indiqué que les 2 bus étaient stockés chez eux en attente de leur destruction qui sera en principe ordonnée par voie de justice et sans doute par la Préfecture.

 



09/11/2021
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 150 autres membres