LA TRIBUNE LIVRADAISE

LA TRIBUNE LIVRADAISE

Communiqué d'EE-LV du 13 Octobre 2014 : Les cèdres ont été abattus !

C’est dans la peine et la colère que se réveillent ce matin les militants écologistes après l’abattage vendredi soir des deux cèdres du lycée Etienne Restat de Sainte-Livrade.


Dans la peine d’avoir vu ces deux amis de longue date (plus de 150 ans) disparaitre sous la morsure des tronçonneuses quelques minutes à peine après être sorti d’une longue réunion de concertation


Dans la colère devant le manque de considération du patrimoine vivant dans les projets d’aménagement ...


Dans la colère devant la solution apportée à une contrainte technique d’ordre environnementale dans un projet de construction....


Dans la colère devant la non information sur ce projet des élus régionaux et locaux de Lot et Garonne...


Dans la colère devant le manque de transparence et de démocratie qui a entouré ce projet.....


Dans la colère devant le mépris affiché par l’entreprise DUS chargée des travaux qui n’a même pas attendu le départ des militants pour mettre à terre ces deux géants....


Dans la colère face aux attaques contre des militants non-violents et pacifiques d’un soit disant syndicat agricole qui s’est davantage comporté comme une milice anti-environnementale, anti-citoyenne et anti–démocratique.

Réaction de Bernard Péré, conseiller régional EE-LV :


Une fois de plus nous avons assisté a des actions violentes de gens pour bonne partie manipulés, par une organisation qui veut mettre en coupe réglée notre département.
Jusqu'où tolérera-t on se propager le règne de la terreur ?


J'étais avec un groupe de personnes et d'organisations venues rappeler aux décideurs du Conseil régional qu'on ne saurait continuer à concevoir des constructions sans prendre pleinement en compte notre environnement, la biodiversité et la beauté de nos paysages.


Il n'a jamais été de notre intention pour notre part de remettre en question la nécessité d'un nouveau Centre des apprentis, bien au contraire. C'est cette prise en compte qui doit être enseignée dans des locaux, certes capables de les accueillir dignement, mais pas en détruisant ce que l'on prétend enseigner.


Alors que des réunions avec toutes les parties venaient d'avoir lieu, les arbres étaient abattus au mépris des engagements qui venaient d'être pris en matière de délais, ce qui constitue une véritable provocation, et un scandale de plus dans cette lamentable affaire !



13/10/2014
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 89 autres membres