LA TRIBUNE LIVRADAISE

LA TRIBUNE LIVRADAISE

Conseil municipal du mardi 12 décembre 2017

                        cm dec 2017 1.png

 

cm dec 2017 2.png

 

 

  Ce dernier conseil municipal de l'année ne comportait pas moins de 20 sujets à traiter, plus deux notes sur table.

 

La première note concernait l'ouverture dominicale des commerces de détail pour l'année 2018 et qui s'organisera comme suit : dimanches 14 janvier, 11 février, 01 juillet, 14 juillet, 04 novembre, 09 décembre, 16 décembre et 23 décembre. André Forget a voté contre, Lucien Martinière s'est abstenu, le reste de la majorité a voté pour et l'opposition s'est divisée entre les pour et les contre.

 

La note n° 2 sur le vote de la motion de solidarité avec le conseil départemental pour la survie de la ruralité n'a pas non plus fait l'unanimité : L'opposition et une partie de la majorité ont voté favorablement pour cette motion mais le Maire s'est prononcé défavorablement argumentant que Mr Camani, le président Départemental, cachait sa mauvaise gestion derrière la baisse des dotations de l'état, qu'il n'a pas anticipé cette baisse annoncée depuis plusieurs années, et n'a pas réduit comme il se devait, le train de vie de la communauté départementale en embauchant des cadres B et en distribuant des subventions avec largesse. A ce sujet, Jacques Borderie, conseiller départemental, qui a voté pour, a tenu à faire une déclaration que nous reproduisons ci-après mais qui n'a suscité aucune réaction de la part de Mme Pasut et de ses amis :

 

 

" Cette motion vise à rassembler l’ensemble des collectivités, pour peser contre la politique du gouvernement qui se défausse sur les départements pour assumer son rôle social.

- La réduction des dotations de l’état, et l’augmentation constante des dépenses sociales ont conduit les départements, et en particulier les plus pauvres, ceux qui n’ont pas de ressources fiscales dynamiques, pour compenser cette hausse, à modifier leur gestion.

- Par la diminution de la masse salariale,

- Par un recours au levier fiscal lorsque cela reste encore possible !

- Et par des coupes budgétaires…

 

Cette motion démontre aussi la part de solidarité du groupe d’opposition, dans ce message d’alerte au Gouvernement.

 

Cette motion n’exonère pas pour autant, la part de responsabilité de la Présidence CAMANI pour sa mauvaise gestion financière, relevé par la cours des comptes Régionale, cet été.

 

En 2016, 77 Départements ont réduits leur charge de fonctionnement !

Pas le Lot et Garonne, qui faisait partie des 6 Départements qui ont augmentés leurs charges de plus de 2% !

 

En 2016, 45 Départements ont réduits leur charge de personnel,

Pas le Lot et Garonne qui les a augmentés de 3,7% !

 

En 2016, notre Département était le seul Département Français à avoir une épargne négative !!!

 

Et pour conclure, au BP 2017, et malgré nos contestations, c’est une recette imaginaire de 21 M€ que la Majorité de M. CAMANI a inscrite pour équilibrer le budget…

 

La conséquence fut cruelle pour tous les Lot et GARONNAIS :

 

Le préfet a saisi La chambre régionale des comptes, qui a préconisé une hausse de la fiscalité de 21% sur la Taxe Foncière, et des coupes budgétaires multiples comme les diminutions de quelques 450 Mille Euros pour le soutien aux associations sportives comme pour la Culture !

 

Je le répète :

- Voter cette motion, c’est démontrer notre part de solidarité aux Départements notamment ruraux comme le nôtre.

 

- Voter cette motion, n’exonère en rien la part de responsabilité de la Majorité Départementale dans ses difficultés financières avérées.

Sous la pression de la cours des comptes, elle s’est vue dans l’obligation d’augmenter déraisonnablement le taux du Foncier bâti qui vient de passer à 27,33%, quand la Gironde est restée à environ 16% ! "

 

 

La note 3 fixait l'indemnité de conseil du comptable du trésor, Mr Patrick Diot, receveur municipal, à 1.000 euros annuels et qui a été votée à l'unanimité.

 

C'est sans surprise que l'opposition a voté contre la note n°4 sur l'autorisation d'engagement d'opérations d'investissement concernant le budget principal 2018.

 

La demande de subvention de 4.000 euros auprès du conseil départemental pour l'école de musique a été voté à l'unanimité.

 

Pour la note n° 6 l'opposition s'est abstenue. Pour les points 7, 8 et 9 relatifs au budget principal elle a dans l'ordre voté contre puis pour et enfin s'est abstenue.

 

En 10°, les travaux de réhabilitation du CAFI étant terminés et les ayants droits relogés, il a été décidé de clôturer le budget annexe du CAFI au 31-12-2017.

 

En 11°, une subvention de 800 euros de l'agence ERASMUS + qui sera versée au collège Paul Froment a été approuvée par l'opposition. A ce sujet, le Maire signalait que la ville de Ste Livrade a reçu de Bagnara Arsa une mosaïque de la seule école Européenne, symbolisant le rapprochement des deux cités.

 

IMG_9302[1].JPG

 

 

Abstention sans surprise ( point 12 ) pour la demande de subvention de 1.000 euros auprès du conseil départemental pour la 4ème édition du festival de la BD qui se tiendra les 23, 24 et 25 mars 2018.

 

Le point 13 a été voté à l'unanimité. Les points 14 et 15 ont suscité l'abstention de la par de l'opposition et le point 16, l'approbation, bien qu'étant sur un sujet similaire.

 

La subvention exceptionnelle n° 17 de 1.700 euros attribuée au Secours Populaire de Ste Livrade a été votée à l'unanimité de même que celle n° 18 de 1.740 euros au Tennis Club pour l'entretien de 2 courts en terre.

 

La note 19 a été votée à l'unanimité, tandis que pour la 20ème et dernière note, concernant la demande de subvention de 100.000 euros auprès de l'Etat pour la réhabilitation de la maison du Passeur, l'opposition s'est abstenue comme de bien entendu !

 

La 1ère note sur table concernait la présentation du rapport annuel 2016 du service public d'eau potable qui n'a pas donné lieu a un vote puisque étant informatif. Il est mis a disposition de tous ceux qui le demanderont en mairie, dans les 15 jours.

 

Dans la seconde note sur table, il était question d'attribuer une subvention exceptionnelle de 1.000 euros à l'association " The Mel Fashion Show " qui soutient la candidature de la jeune Livradaise de 17 ans, Marine Gallet, qui participera à l'élection de Miss Jeunesse France qui se déroulera à la Grande Motte le 10 mars 2018. Il s'agit de la jeune fille qui accompagnait le Père Noël lors de sa parade dans les rues de la ville le jour du marché de Noël et dont nous nous sommes fait l'écho.

 

L'opposition s'est majoritairement abstenue, mais Mmes Texiera et Pasut ont voté contre. Durant l'examen de ces 20 points que comportait ce conseil, l'opposition n'a posé aucune questions, se contentant seulement de participer au vote.

 

Il n'y a pas eu de questions diverses !

 

 

 



14/12/2017
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 98 autres membres