LA TRIBUNE LIVRADAISE

LA TRIBUNE LIVRADAISE

Séisme route de Fongrave

Actualité du 22 Novembre 2021 :

 

IMG_2317[1]

 

Discours du vice-président sous l'oeil bienveillant de la présidente de l'association 

 

Jeudi 17 novembre l'association de défense des riverains de Gaillard-Lamelon s'est réunie autour d'un petit apéritif dinatoire pour faire le point et remercier tous les riverains qui se sont impliqués sous diverses actions pour défendre leur cadre de vie ainsi que les signataires de la pétition A3DRGL résidant à Gaillard et Lamelon et des communes environnantes qui les ont soutenus. Ils ont certes remporté une bataille mais comme l'a souligné leur vice-Président : " Une extrême vigilance reste de mise et nous nous opposerons à tout nouveau projet visant à détruire l'environnement naturel du site !" .

 

IMG_2308[1]

 

 

 

Actualité du 17 Novembre 2021 :

 

IMG_2275[1]

 

 

Le jeudi 4 novembre le conseil municipal s'est réuni pour statuer sur la demande de permis de construire pour l'implantation de 7 ha de serres photo voltaïques par Mr Dominique Antoine en zone urbaine route de Fongrave face à une zone résidentielle.

 

Considérant l'absence de concertation avec les riverains,
Considérant l'importance de ce projet pharaonique, démesuré et inhumain,
Considérant les nuisances sonores en phase de construction , d'exploitation et d'entretien par hélicoptère,
Considérant  l'accroissement des risques sur le gonflement et le retrait des argiles,
Considérant l'incidence de la proximité de dispositifs électriques en matière de bruits et d'effets de champs électromagnétiques sur les personnes,
Considérant la végétation projetée inappropriée, le risque d'inondations et l'insuffisance de retrait de la grande serre par rapport à la limite d'emprise de la route de Fongrave,
Considérant qu'un avis NEGATIF a été émis par la paysagère conseil et l'architecte conseil de l'état de la direction du territoire et l'opposition massive des riverains du projet constitué en association de défense "A3DRLG ", le conseil municipal après vote à bulletins secrets a émis un avis DEFAVORABLE par 22 voix contre, 3 bulletins blancs et 1 vote pour!

 

IMG_2280[1]

 

 

Communiqué de l'association de défense des riverains suite au vote :

 

"L’association A3DRGL se félicite de la décision prise par le Conseil municipal de Sainte-Livrade lors de sa réunion du 4 novembre 2021.

 

Notre association, qui représente 90% des riverains de Gaillard et de Lamelon, a toujours demandé le retrait du projet Urbasolar/D.Antoine en considérant qu’il était un non-sens écologique, environnemental et humain.

 

Elle remercie les conseillers municipaux de la majorité municipale et de l’opposition qui ont émis un vote défavorable à la mise en œuvre de ce projet.

 

Elle tient aussi à remercier les 850 Livradais et habitants des communes voisines qui, en soutenant notre pétition, ont clairement manifesté leur opposition à la destruction notre environnement rural.

 

L’association A3DRGL appelle D.Antoine et la société Urbasolar à retirer un projet rejeté par le Conseil Municipal et la population. Dans notre tract diffusé en juillet et août dernier sur le marché de la commune, nous écrivions : « Pas touche au paysage livradais ».

 

Oui, tous ensemble, nous préserverons l’environnement naturel de notre commune. "

 

 

Actualité du 12 Octobre 2021 :

 

Communiqué de presse de l'association

 

" Suite à cette parodie d’enquête publique où l’on a pu voir un rapporteur (rémunéré selon l’article R 123-25 … par la personne responsable du projet !) faire le panégyrique des serres et, parallèlement, déformer ou occulter les contributions rédigées par de nombreux opposants, l’Association De Défense Des Riverains Gaillard Lamelon (qui représente 59 riverains, soit 90 % des personnes résidant autour du projet Antoine/Urbasolar) continuera à s’opposer à ce permis de construire inadapté, écocide et dangereux.

 

Notre Association n’est d’ailleurs pas la seule à le rejeter puisque sa pétition a reçu le soutien de 829 Livradais et habitants du Villeneuvois qui se sont prononcés contre ce projet.

 

Evoquant la question des projets éolien ou photovoltaïque dans son interview du 27 juillet dernier, le Président de la République a lui-même déclaré que « là où ils créent trop de tension, là où ils dénaturent, défigurent le paysage, il faut savoir les adapter ou y renoncer » s’ils « ne sont pas acceptés par la population ». A ce propos, notre Association rappelle que le rapporteur de l’enquête a curieusement « omis » de signaler les propos du Président qui figuraient pourtant dans la contribution R46 où notre association concluait qu’on ne pouvait pas « détruire l’environnement et les paysages pour satisfaire les intérêts de deux bénéficiaires contre la volonté des riverains et des citoyens ».

 

En démocratie, une seule obligation s’impose : respecter la volonté des citoyens et surtout celle des 829 citoyens qui ont manifesté clairement leur refus d’un tel projet.

 

Déclaration de l’A3DRGL "

 

 

 

 

Actualité du 9 Septembre 2021

 

Retrouver le rapport complet du commissaire enquêteur en cliquant ici

 

Ci-après la conclusion du commissaire enquêteur (extrait du rapport) :

 

12

 

34

 

5

 

 

 

Actualité du 22 Août 2021

 

IMG_2215[1]

 

 

Pas de vacances pour l'association de défense des riverains de la route de Fongrave. Ils ne lâchent rien et sont plus déterminés que jamais. Une grande partie du bureau, Présidente en tête s'est retrouvée ce vendredi 20 août 2021 sur le marché Livradais pour distribuer des tracts, faire signer la pétition et expliquer au chaland le motif de leur démarche.
 
IMG_2216[1]

 

 

L'association est en attente de la position  du conseil municipal qui sera prise lors d'une prochaine séance de celui-ci .
 
La remise du rapport du commissaire enquêteur au préfet a été reportée au lundi 6 septembre.
 
IMG_2213[1]

 

Ce vendredi 20 Août l'association a recueilli pas moins de 169 signatures pour sa pétition !

 
 
Communiqué de la Présidente et du Vice-Président de l'Association de défense des riverains  :
 
" Oui, la protestation écocitoyenne ne cesse de croître contre ce projet inadapté de serres aux abords de la route de Fongrave : 605 riverains (90% des propriétaires résidant au Sud, au Nord, à l'Ouest et à l'Est du projet D. Antoine), Livradais ou résidant dans les communes limitrophes ont signé la pétition de l'A3DRGL au 20 août 2021.
 
Dans les communes de notre région qui commence à être submergée par la multiplication de ce genre de projets photovoltaïques écocides financés par des sociétés françaises et surtout européennes, la colère de la population monte de plus en plus. Elle gronde en effet contre la destruction des paysages et de la ruralité jusqu'alors si chère à nos agriculteurs. Certains de nos nouveaux "entrepreneurs en agriculture" sont en train de détruire et de sacrifier nos paysages ruraux au nom d'intérêts dérisoires (gain de productivité de 10% pour l'un et approvisionnement annuel de ... 480 foyers français en tout électrique pour la société photovoltaïque suisse AXPO : une misère au regard des besoins de notre pays !). 
 
Le président de la République a pris conscience du problème puisqu'il a déclaré, le 27 juillet dernier, qu'il fallait savoir "adapter" ou "renoncer" aux projets éoliens et solaires "là où ils dénaturent, défigurent le paysage" dès lors qu'ils ne sont pas "acceptés par la population". C'est malheureusement le cas du projet D. Antoine qui est rejeté par 90% des riverains et par des centaines de citoyens !!!
 
Notre Association se bat contre ce projet destructeur et dangereux car elle entend préserver le paysage livradais et éviter les catastrophes non prévues par ces "cabinets d'expertise" à la solde d'apprentis sorciers d'une agriculture déraisonnable et écocide.
 
Comme l'a dit le Président de la République, "il faut savoir raison garder et écouter" ce que disent les citoyens. Il faut savoir refuser des projets mal pensés et mal concertés puisqu'ils sont rejetés par la population. 
 
Nous attendons donc du Maire de Sainte-Livrade qu'il rejette ce permis de construire, suivant en cela les recommandations du Président de la République. S'il refuse de signer ce permis de construire, faisant ainsi le choix du bon sens en écoutant ses administrés, notre association lui apportera son soutien. S'il le signe contre l'avis de ses administrés, notre association défendra devant la Justice la préservation de ce paysage livradais auquel nombre d'entre nous sont attachés car, à ce jour, de nombreuses questions restent sans réponses. En tant que contribuables, nous demanderons des précisions sur le coût des travaux générés par ce projet au niveau des finances communales."  
 
G. Debrie Présidente de l'A3DRGL et O. Pringard Vice-président"
 
 

Actualité du mardi 27 Juillet 2021

 

Article Sud Ouest du 26 Juillet 2021 par Christelle Creton

 

villeneuveetvalleedulot-43af1a7a665e409fb80db1a19f2346cc-143117-ph1Source Sud Ouest

 

 

"On ira en justice s'il le faut ! "

 

Ils restent "mobilisés". Fin Juin, des riverains de la route de Fongrave ont créé l'association de défense des riverains de Gaillard-Lamelon (A3DRGL), qui rassemble une quarantaine d'adhérents. Ils s'opposent au projet d'implantation de serres photovoltaïques de Dominique Antoine "et de la société Suisse Axpo/Urbasolar" sur le secteur.

 

"Ce projet inadapté en zone urbanisée va saccager le paysage", indique Ginette Debrie. La présidente dénonce le futur "bloc de serres 320m de large sur 188m de long", prévu à "moins de 50 mètres des habtiations. Et qui, une fois les panneaux photovoltaïques déployés, atteindrait près de 7 mètres de haut". Pour Olivier Pringard, vice-président, "les Livradais n'en retireront aucun bénéfice".

 

Jusqu'au 28 Juillet

Sous les panneaux photovoltaïques, 7 hectares de serres seraient dédiés à la culture de kiwis. "Ce projet va engendrer une dévaluation estimée de 30 à 50% des maisons. Il est écocide. Le sol sera imperméabilisé à la chaux vive combinée à des liants polluants. Quid des nappes phréatiques et des risques d'inondation lors des orages ? L'implantation est prévue en zone innondable et en risque rouge (retraits et gonflements des argiles)", prévient l'association.

L'enquête publique s'achève mercredi 28 Juillet.

"Nous avons échangé avec l'enquêteur, avec Mr Antoine et aussi avec le Maire. Nous irons en justice s'il le faut." L'association a lancé une pétition qui compte près de 300 signatures (papier et internet). "Nous avons expliqué aux gens que le projet prévoit de fournir 1910 foyers en électricité... Mais hors chauffage et eau chaude, qui représentent tout de même, selon EDF, 73% de la facture. Donc en réalité, il ne s'agit que de 500 foyers au maximum. Et l'electricité sera redistribuée sur le plan national".

 

"Un gain infime"

Pour l'A3DRGL, le gain financier pour la commune sera "infime : une taxe de 5500 euros la première année, puis la taxe foncière".

Ces riverains dénoncent aussi la future installation de "locaux techniques devant les serres, sources de nuisances supplémentaires. Sans compter le nettoyage régulier des panneaux", ajoute Olivier Pringard qui parle de "non-sens écologique et humain".

 

 

 

 

Actualité du samedi 10 Juillet 2021

 

photo1

Signataire anonyme !

 

 

 

L'association de défense des riverains de la route de Fongrave contre le projet de serres photovoltaïques, distribuait des tracts et faisait signer une pétition aux deux entrées du marché ce vendredi 9 juillet.

 

Quelques rares chalands favorables au projet ANTOINE sont venus contester le bien-fondé des assertions des riverains en argumentant qu'ils étaient contre le progrès, qu'ils empêchaient les agriculteurs de travailler ! Les riverains leur ont opposé que ce projet allait détruire l'environnement naturel et générer de graves problématiques dans cette zone classée rouge en risque d'inondabilité, qu'ils auraient devant leurs portes une sorte de "mur de Berlin" de 6,50 mètres de haut sur 320 mètres de long et que la valeur de leur patrimoine acquis par toute une vie de labeur serait fortement dépréciée.

 

Ces derniers sont très déterminés à se battre jusqu'au bout et à employer tous les moyens possibles pour obtenir gain de cause, à savoir l'annulation pure et simple de ce projet monstrueux. Selon un des responsables de l'association de défense des riverains, leur pétition a reçu le soutien de plus d'une centaine de chalands opposés à ce projet !

 
 

 

Actualité du dimanche 4 Juillet 2021

 

 Communiqué de l'Association

 

Maquette du tract qui va être distribué :

 

 

 

 

tract 1 a3drgl

 

 

Lien de la pétition en ligne : http://chng.it/nHX72vRK 

 

 

 

serres

Aperçu à l'échelle du futur projet de serres

 

" Les membres de l'association de défense des riverains Gaillard Lamelon se mobilisent contre ce projet inadapté qui est prévu dans une zone classée inondable et qui va dévaster une des plus belles zones encore rurales de la commune pour le seul intérêt personnel de M. Dominique Antoine et de la société suisse photovoltaïque AXPO"

 

 

 

 

 

Actualité du jeudi 1er Juillet 2021

 

 

 

 

Une bonne vingtaine de banderoles et de panneaux anti serres photovoltaïques ont fleuri comme des pâquerettes au printemps sur les grilles des jardins des riverains de la route de Fongrave dans une zone rurale inondable. Ces derniers se sont fortement mobilisés pour exprimer sur toute la longueur de la voie, leur refus catégorique de ce projet monstrueux qui va détruire irrémédiablement le paysage face à leur quartier situé en zone urbaine à proximité immédiate d'un espace rural. Il est à noter que l'enquête publique qui devait se terminer le 15 juillet a été prolongée jusqu'au 28 Juillet.
 
 
Les riverains ont créé officiellement l' "ASSOCIATION DE DÉFENSE DES RIVERAINS GAILLARD / LAMELON".
 
 

Actualité du jeudi 24 juin 2021

 

IMG_2062

Cette belle vue sur les côteaux va disparaitre pour les riverains !

Le maïs qui ne fait que 2,30 m l'occulte un peu,

imaginez un mur de 6,50 m de hauteur !

 

 

 

Un projet de serres photovoltaïques sur 8 HA va bientôt voir le jour à St Etienne de Fougères au lieu dit " Coutaillou " sur la route Hauterive-St Etienne et serait identique à celui de Ste Livrade sur Lot. C'est Mr José Perez qui en serait la partie prenante en ayant fondé pour l'occasion la SCI de Coutaillou-Marero . Il s'agit de la société Perez Frères dont le siège social est à Lafitte sur Lot et co-gérée par Antonio et José-luis Perez-Puertas. Cette entreprise présente le même profil que celle de Dominique Antoine pour Ste Livrade. Il est aussi intéressant de noter que d'autres projets similaires arrivent en Villeneuvois !

En ce qui concerne les 3 ou 4 habitations impactées, les occupants n'ont pas l'air très au fait ni de ce qui les attend . L'enquêtte publique commencée le 1° juin se termine le 1° juillet !

 

 

 

Actualité du jeudi 17 Juin 2021

 

 

 

Diapositive1

 

* cliquez sur la photo pour agrandir

 

 

Projection du futur projet de serres photovoltaïques

depuis la route de Fongrave

 

Maintenant (vue imprenable sur le côteau de Monclar)

-->

Après (vue inexistante (prise en hauteur))

Attention, ceci n'est quune projection pour donner une idée !

Si la vue des serres était prise à hauteur d'homme, on ne verrait que le ciel, ce qui se passera si le projet se concrétise ! !

 

 

 

 

Actualité du lundi 14 Juin 2021

 

IMG_2020[1]

 

 

Le collectif de défense des riverains de la route de Fongrave s'est retrouvé ce lundi matin premier jour de l'enquête publique au centre technique municipal pour consulter dans le détail le projet d'implantation en face de leurs habitations, de serres photovoltaïques. Ils ont pu découvrir tous les plans, les textes s'y afférant et les projections. Ensuite, ils se sont donné rendez-vous à 17h chez l'un d'eux pour créer leur asso de défense et constituer le bureau. Ils semblent décidés plus que jamais à aller jusqu'au bout !

 

IMG_2019[1]

 

L'emprise du projet

 

 

Actualité du dimanche 13 Juin 2021

IMG_2009Dimanche 13 Juin, les riverains en colère contre le projet de serres photovoltaiques se sont réunis sur site avec le porteur de ce projet, Mr Antoine Dominique.

Il en ressort que ce projet se ferait pour le moment sur 7,5 HA, à 20 m de la route sur une hauteur de 6,50 m avec des rangées de kiwis libres pour masquer " le mur de Berlin " comme certains l'on qualifié. Mr Dominique Antoine n'a pas convaincu les riverains, certaines des ses assertions apparaissant comme fausses, par exemple que les habitations ne perdraient pas de leur valeur car étant situées sur le bord du Lot. Un expert immobilier étant présent affirmait que dans ce contexte elles perdraient de 40 à 65 % .Après de vifs échanges de vue chacun des partis est resté campé sur ses positions. Les riverains comptent se déclarer en association en prenant un avocat spécialisé dans l'urbanisme et l'environnement pour faire valoir leurs droits !

 

" A suivre ! "

 

 

 

 

12

Plan de situation du futur projet, route de Fongrave, sur la parcelle AP0037 au lieu-dit Gaillard-Nord.

 

 

 

 

 

Actualité du 12 Juin 2021

 

20210612_103855

Le panneau planté en lisière de champ a été sorti pour être posé au milieu de la parcelle.

 

 

20210612_103849

 

 

 

Le 8 Juin, les riverains de la route de Fongrave ont trouvé ce mot dans leurs boites-aux-lettres :

 

Lettre

Affaire à suivre ... !

 

 

 

 

 

 


 

Photo 403

 

Les riverains en colère devant l'entrée du futur projet 

 

 

 

Les habitants de la route de Fongrave ont la très désagréable impression que le ciel vient de leur tomber sur la tête. Ils sont stupéfaits, abasourdis, anéantis, désespérés, les épithètes manquent pour exprimer leurs sentiments.
 
Face à leurs habitations, de l'autre côté de la route un projet sur un terrain de 17 hectares de grandes serres dédiées à la culture de kiwis jaunes et surmontées d'une toiture photovoltaïque sur la même surface est à l'étude. Mr Dominique ANTOINE de Prayssas, est à l'origine de ce projet dont le permis de construire a été déposé récemment. Les riverains ne l'entendent pas de cette oreille et une levée de boucliers générale s'est immédiatement manifestée. Ils craignent que leur environnement et leur point de vue ne soient altéré et occulté et plus grave encore la dépréciation de leurs biens immobiliers !
 
Une enquête publique va être diligentée auprès des services techniques municipaux de la zone de Rossignol du 14 juin au 15 juillet. Un cahier de doléances y sera ouvert où chacun pourra s'exprimer.
 

Un élu de l'actuelle majorité municipale nous a indiqué qu'il contacterait individuellement chaque riverain à ce sujet et nous a affirmé solennellement qu'il soutiendrait et défendrait les intérêts des riverains dans cette épreuve !



06/06/2021
41 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 150 autres membres