LA TRIBUNE LIVRADAISE

LA TRIBUNE LIVRADAISE

Conseil municipal du mardi 12 juin 2018.

 

ordre du jour cm 120618.png

 

 

 

Ce mardi 12 juin s'est tenu le conseil municipal qui avait été annulé le 5 juin pour cause d'intempéries. Ce soir là Marthe Geoffroy étant absente, elle avait donné procuration à ..... Jean-Claude Dumont. Les membres de l'opposition sont donc désormais 8 au lieu de 7.

 

 

Ce conseil comportait 8 points à examiner. L'opposition a voté contre le premier point concernant la modification des délégations attribuées au Maire par le conseil et Mme Pasut n'a pu s'empêcher lors des délibérations d'affirmer au sujet de la rénovation de la place Castelvielh, que le maire rendait un peu plus opaque la gestion de la ville, qu'il privait les élus d'informations et qu'il exerçait un pouvoir tyrannique sans considération, même pour les élus de sa majorité. " Merci de vos propos qui sont à hauteur de votre personne et pour ce qui est de la place Castelvielh, le montant que vous avez annoncé n'est pas vrai  et en dehors de ça, je ne répondrais pas à vos autres propos" lui disait le Maire et "je vous invite à passer au vote."

 

Ils ont voté pour les points 2 et 3, mais se sont abstenus pour les points 4, 5, 6, 7 et 8.

 

IMG_9773.JPGLe vote à bulletin secret.

 

 

Le point n°4 concernait l'élection d'un conseiller municipal en tant que 8ème adjoint au maire. C'est Maria Vieira, la seule candidate, qui a été élue par 18 voix pour et 8 bulletins blancs. Elle prend le portefeuille des associations et du sport d' André Forget qui avait été nommé aux finances à la place de Marthe Geoffroy. C'est elle qui a ensuite présenté les subventions accordées aux associations Livradaises pour l'année 2018.

 

numérisation0044.jpg

 

numérisation0046.jpg

 

 Subventions exeptionnelles

numérisation0047.jpg

 

 

 

Dans les questions diverses Mme Pasut demandait où en était le dossier au sujet de l'extension de la carrière Roussille qui avait été rejeté en conseil municipal. Il s'avère que la commission  réunie le 28 mai a voté favorablement à l'unanimité de 11 vois en faveur de l'extension et de l'exploitation sur 15 années, le maire n'ayant pu y participer, la réunion ayant inopinément été changée d'heure une heure auparavant. Le site étant classé en zone de loisir la décision de la commission a été bloquée temporairement. A la fin du conseil le comité de défense des riverains de la gravière présent dans la salle a informé l'assemblée qu'il attendait la publication de l'arrêté pour essayer  de le casser en portant l'affaire devant le tribunal administratif de Bordeaux. Il s'estime bafoué ainsi que le maire et ses élus par cette commission. Le maire l'a assuré qu'il attendait lui aussi la publication de l'arrêté pour décider de la suite à donner.

 

 

       ( Affaire donc à suivre! )

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



14/06/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 103 autres membres