LA TRIBUNE LIVRADAISE

LA TRIBUNE LIVRADAISE

Conseil municipal du mardi 22 décembre 2015.

                    Sans titre.png

 

                         Pour ce dernier conseil municipal de l'année 2015, certains s'attendaient à des débats passionnés pour le point n° 9 au sujet de l'ouverture dominicale des commerces et les dérogations accordées par le Maire. Il n'en a rien été parce que " le sujet a été reporté à 2016 puisque nous n'avons pas pu le présenter au vote en conseil communautaire cette année " a indiqué le Maire.

 

                          C'est au début de la 10ème note de synthèse que tout a dérapé au sujet du choix du lieu du regroupement des services techniques : L'ancienne usine Audevard qu'il faut dépolluer et réhabiliter pour l'opposition et l' ancien bâtiment des Ets Loubat de la zone de Rossignol dernièrement acquis qu'il faut juste rénover pour la majorité. Mme Pasut faisait remarquer qu'il était loin du centre ville, ce à quoi le Maire répondait qu'il coutait beaucoup moins cher que son projet chez Audevard. Après quelques chamailleries au sujet de la pollution d'Audevard Mr Loubat intervenait indiquant que " l'on parlait ici de choses bénignes et que l'on devrait parler de choses sérieuses, par exemple de la voirie où l'on s'aperçoit que Ste Livrade a été négligée par la CAGV : Seulement 6% des travaux prévus ont été effectués alors que dans les municipalités de gauche près de 100% des travaux ont été réalisés. Vous Mme Pasut vous vous en fichez, vous n'habitez pas Ste Livrade et vous avez pris un emploi à Villeneuve, vous êtes une mercenaire ! " Mme Pasut se défendait en affirmant que les travaux avaient été décalés par Mr Desplat responsable de la voirie. Le maire demandait : " Décalés, décalés ou annulés ?  Annulés à cause de la mauvaise gestion financière de Mme Pasut en charge des finances à la CAGV " indiquait il. Puis elle revenait à Mr Loubat lui disant que de parler de son emploi sur Villeneuve il s'ingérait dans sa vie privée et qu'elle pourrait l'attaquer pour l'emploi de termes diffamatoires. Il lui répondait qu'étant une personne publique on pouvait parler de ses activités sans contraintes ! Excédé par cet échange verbal vociférant Gilles Ferreira membre de l'opposition se levait et quittait le conseil. " Au revoir monsieur ! " lui lançait le maire. Marthe Geoffroy lançait, elle, un appel au calme et réclamait que l'on passe au vote pour les 42.000 euros de subventions pour le bâtiment des services techniques et qu'il y avait 22 notes à examiner ce soir. Un moment plus tard, un semblant de calme étant revenu, Mme Pasut sortait pour aller aux nouvelles de son conseiller mais il était bel et bien parti pour de bon !

 

                          La seconde moitié de ce conseil s'est déroulé sans incident majeur. Il est à noter que l'opposition a voté pour les notes 1, 5, 6, 8, 12 à 16, 20 et 21. A voté contre les notes 10 et 11 et s'est abstenue pour les notes 3, 4, 17, 18 et 22.

 

                         La note N° 16 concerne des travaux sur le quart de tour de ville compris entre la rue Nationale et le rond point du pont. Il est question de faire un trottoir d'1m50 de large coté habitations et de créer des places de parking en épis entre la rangée de platanes d'en face. Mme Pasut s'est inquiétée du devenir et de la santé des dits platanes.

 

                        La demande de subvention N° 17 concerne des travaux de voirie entre la place de Verdun et la place Gaston Carrère pour un montant de 15.200 euros H T consistant en l' installation d'un plateau surélevé pour lutter contre des comportements routiers inacceptables ( gymkhanas , dérapages plus ou moins contrôlés, course de voitures, nuisances sonores importantes sans parler des sens interdits non respectés, même sous les yeux des gendarmes dont ils n'ont plus peur d'après le Maire ) .

                           La note N° 19 concernait le rattachement de la communauté des communes de Penne d'Agenais à celle du Fumélois préconisée par le Préfet. L'opposition par la voix de Mme Pasut était pour le rattachement à la CAGV car les habitants de la CCP vont plutôt à Villeneuve qu'à Fumel. ( Peut être que leurs élus ne veulent  pas intégrer une communauté sur le bord de la faillite ou sur le point d'être mise sous tutelle : le choix du Préfet n'est peut être pas si innocent que cela ! NDLR ).

Le Maire qui approuve le conseil du Préfet disait en substance à Mme Pasut: " Vous cherchez des polémiques là ou il n'y en a pas, vous n'avez pas compris, il faut que vous atterrissiez ! ". A noter que les difficultés financières de la CAGV dont Mme Pasut a la charge ont été évoquées régulièrement au cours de ce conseil !

                        Une petite info pour terminer, la population de Ste Livrade est passée dernièrement de 6.249 ha à 6.308 ha.

                         

                        



23/12/2015
9 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 140 autres membres