LA TRIBUNE LIVRADAISE

LA TRIBUNE LIVRADAISE

Conseil municipal du mercredi 27 mai 2015.

              conseil.jpg

Opposition très attentive à l'énoncé par André Forget du montant des subventions allouées aux associations pour l'année 2015.

 

          L'attribution des subventions aux associations était le sujet principal de ce conseil municipal. Mme Pasut a demandé des précisions sur de nombreuses associations, auxquelles André Forget c'est fait un plaisir de répondre : Trait d'Union (nouvelle association islamique), L' OGEC,  La maison des femmes (pas de nouvelles), L'UNAGV (fusion avec l' ASSAD Ste Livrade ) en déficit de 1,2 millions d'euros  et en redressement judiciaire, la Compagnie Humaine chère à Mme Pasut (subvention passée dans le budget de fonctionnement), Amicale du personnel communal (en cours de recréation avec 1000 euros). Mme Pasut a été interpellée par la baisse des subventions notamment au rugby, l'aviron, le cinéma, le tennis etc... et s'inquiète de leur possible mise en difficulté. André Forget lui répond que dans cette période difficile du fait de la dotation de l'état en diminution constante, elles devront faire aussi des efforts pour faire rentrer de la trésorerie en organisant des manifestations : loto, vides-greniers ou autres et participer ainsi à l'animation de la commune. Les assos qui seraient en rupture de trésorerie seraient écoutées avec bienveillance et une solution serait trouvée, indiquait André Forget. Après quelques échanges un peu houleux entre Marthe Geoffroy et Mme Pasut au sujet du comportement de la CAGV  dont elle est vice-présidente vis à vis de la ville de Ste Livrade, cette dernière a souhaité exprimer pourquoi son groupe voterait contre cette délibération. Elle reproche au maire de s'ingérer dans les associations, de méconnaitre le rôle qu'elles jouent dans la cohésion sociale, d'augmenter leurs dépenses, la baisse de la dotation de l'état (110.000 euros) ne justifiant pas selon elle le mauvais traitement infligé aux assos  en abaissant les subventions. " Je ne peux pas vous laisser dire ça Mme Pasut ! " a assené à plusieurs reprises Pierre-Jean Pudal.

 

                En ce qui concerne l'attribution de subventions exceptionnelles d'investissement ou pour l'organisation de manifestations et la convention de régularisation de reversement de TVA avec le cabinet Groupe Oxia Finance de Toulouse avec effet rétroactif depuis 2008, l'opposition s'est abstenue.

 

                Pour la garantie d'emprunts de l'OGEC la minorité municipale a voté contre, le maire leur ayant indiqué qu'ils avaient mis l'école Ste Marie au pain sec pendant quelques années en ne respectant pas les textes de loi et en abaissant la subvention par élève de 600 euros il y a 8 ans à 450 euros à la fin du mandat. Il en découle que l'école aurait du déposer le bilan et fermer en juin 2014 si elle n'avait pas reçu une aide exceptionnelle. Entre temps elle a été aidée au niveau des repas des élèves par l'institution St Pierre de Casseneuil à hauteur de 80.000 euros pendant plus d'un an. Le maire indiquait que Mme Pasut avait triché sur la répartition des dépenses scolaires et que les chiffres présentés à la fin de son mandat  étaient faux.

                    Au sujet du renouvellement et actualisation du contrat de concession pour la distribution publique de gaz naturel pour une durée de 30 ans sur la commune de Ste Livrade avec GRDF et la convention pour l'hébergement de concentrateurs sur des toits d'immeubles (Mairie et Stade) dans le cadre du projet " Compteurs Communicants Gaz " de GRDF , l'assemblée a voté pour à l'unanimité.

 

                     La demande de subvention tranche conditionnelle n° 1 pour les travaux de restauration de l'église pour un coût total de  228.000 euros dont 22.800 euros TTC à la charge de la commune a été accepté à l'unanimité.

 

                  L'opposition a voté contre la mise à disposition à titre gracieux de terres agricoles de 15 ares appartenant à la commune pour qu'un riverain du lieu dit "Grande pièce de Gardette " y fasse paître ses moutons afin d'éviter à la commune des frais d'entretien.

 

                    L'échange d'une parcelle de 10 ares au lieu dit "au rouge"  et la participation de la commune au programme " école et cinéma " 2015-2016 à remporté les suffrages.

 

                     Dans les questions diverses J C Dumon a soulevé le problème des joncs qui poussent à travers la passerelle du CAFI. Marthe Geoffroy lui répondait que les services compétents ( SMAVLOT ) avaient été prévenus depuis déjà un certain temps. Mme Pasut quant à elle demandait des précisions sur des mouvements de personnel à l'intérieur de la collectivité, du centre de loisir vers divers postes dans les services. Si l'on délègue le centre de loisir, il y aura appel d'offre a indiqué le maire. Elle s'est aussi inquiétée de la convention qui doit être bientôt signée par le maire avec l'état sur la politique de la ville. Les projets et les dossiers ont été déposés à la CAGV lui a répondu le Maire. Enfin, au sujet des malfaçons des travaux au CAFI, toutes les réserves sont levées rassurait Marthe Geoffroy et on boira le champagne  !



29/05/2015
15 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 142 autres membres