LA TRIBUNE LIVRADAISE

LA TRIBUNE LIVRADAISE

Conseil municipal du mercredi 10 mars 2021

Mise à jour du 19 Mars 2021

 

 

Communiqué du Groupe Ensemble Bâtissons l’avenir.

 

" ‌Suite à notre démarche auprès de la préfecture le 17 mars Mme la préfète a réclamé au maire de Sainte Livrade de respecter les règles sanitaires imposées par l’état assurant la sécurité des personnes au regard de la CODIV19, qui jusqu’à présent étaient bafouées.


A partir de maintenant le conseil municipal ou autre réunion devront se tenir dans une salle adaptée aux exigences et au respect des gestes barrières afin d’assurer la sureté de tous les participants (aussi bien de la majorité que de l’opposition).


Dans un souci de ne pas pénaliser les livradais par l’annulation du conseil municipal du 10 mars et vu la régularisation de la situation, nous ne donnerons aucune suite juridique à cette affaire.

 

Jean-Paul Pereuil "

 

 

A ce propos le Maire nous a indiqué ce vendredi 19 Mars, que le Préfet avait pris sa décision et qu'il n'était pas dans l'obligation de refaire ce conseil municipal mais qu'il se tiendrait quand même de nouveau pour permettre à l'opposition de s'exprimer au nom de la démocratie ! Ce conseil municipal bis se tiendra le mercredi 24 Mars à la salle polyvalente Charles De Cacqueray à 20h30.

 

 

 

cm 10032021

 

 

 

Ce conseil municipal était consacré au vote du budget 2021 et comportait 10 objets à examiner. Avant qu'il ne soit déclaré ouvert par le Maire, les membres de l'opposition au nombre de quatre sont entrés en dernier dans la salle et se sont installés debout derrière leurs sièges respectifs. Leur chef de file, Jean Paul Péreuil, a alors prit la parole en s'adressant au Maire. Voici la déclaration qu'il lui a faite :

 

 

"J'ai demandé par mail du 26 février 2021 au Directeur général des services que les consignes de préventions soient respectées lors des conseils municipaux ,une nouvelle fois les mesures préconisées par les  services de l'état ne sont pas mises en place pour le conseil municipal de ce mercredi 10 mars 2021.

 

Pas d'aération de la pièce

 

La distanciation entre les élus bien inférieure aux 1 mètre

Et les quatre m² par personnes non respectés.

 

Nous demandons à Madame la sous préfète de faire annuler la séance importante concernant le vote du budjet, et de faire en sorte qu'elle ai lieu dans des conditions normales au vue du contexte sanitaire actuel."

 

 

IMG_1793[1]

 

 

A la suite de quoi, ils se sont retirés et ont quitté la salle salués par des "Vous avez raison ça ira plus vite", "C'est hypocrite, je ne vous dirai pas merci !" ou "Qu'est-ce qu'on ne ferait pas pour être sur le journal quand même ! " .

 

Enfin la séance a été déclarée ouverte. Sans surprise il n'y a pas eu de question posée après chaque point et chaque note a été votée à l'unanimité. Un président de séance a été élu en la personne de Jacques Borderie pour le vote des comptes administratifs.

 

Après les diverses approbations et le bilan foncier de l'année 2020 ce fut le moment de s'attaquer au plat de résistance, le budget principal 2021 :

Les dépenses de fonctionnement concernent principalement les charges générales, les charges de personnel (50 % du budget), les charges financières, les charges exceptionnelles et les dépenses imprévues pour un montant total de 6.656.000 euros.

Les dépenses d'investissement concernent les opérations d'équipement, les emprunts et des dépenses imprévues et diverses pour un montant total de 7.272.000 euros dont 5.248.000 euros en équipements

Bien entendu, ces dépenses s'équilibrent parfaitement avec des recettes comme les produits des services, les impôts et taxes, les dotations, les produits exceptionnels et de gestion courante, la reprise sur provision et travaux en régie pour les recettes de fonctionnement. Avec les subventions, la taxe d'aménagement, les emprunts, les dotations diverses et opérations à l'intérieur de la section pour les recettes d'investissement.

 

La séance levée, André Forget a remercié chaleureusement tous les élus et les agents qui ont participé à l'élaboration de ce budget qu'il a qualifié d'ambitieux et de très aboutit ce qui n'avait pas été vu depuis très logtemps à Ste Livrade.

 

Le 10ème point a vu la nomination de Patrick Béhague comme délégué suppléant au sein du SIVU chenil fourrière de Lot-et-Garonne.

 

Dans la seule note sur table il était question d'établir une convention de prêt à la commune de Villeneuve-sur-Lot d'un caisson à euthanasie pour pigeons afin d'héradiquer ce fléau des villes pour un montant annuel de 280 euros dans la limite de 100 utilisations par an.

 

L'opposition étant absente ce soir là, il n'y a pas eu de questions diverses.

 

 

 



11/03/2021
4 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 157 autres membres