LA TRIBUNE LIVRADAISE

LA TRIBUNE LIVRADAISE

Conseil municipal du 15 novembre 2018.

 

odre du jour cm.PNG

Pour ce conseil la note de synthèse n° 2 a été reportée à une date ultérieure.

 

 

Dès l'ouverture de ce conseil Marthe Geoffroy montait au créneau au sujet du compte rendu du dernier conseil rédigé en mauvais français par des gens soit disant compétents et qui devraient relire avant d'envoyer.

 

IMG_0392.JPG

 Le maire dans ses dossiers sous le feu roulant de Marthe Geoffroy !

 

 

Pour les notes de 1 à 5, l'assemblée a voté pour, à l'unanimité. La subvention allouée à la maison d'assistantes maternelles est de 350 euros. Pour l'opération façades la participation communale sera de 25% du montant des travaux plafonné à 10.000 euros par façades ou 40% plafonné à 5.000 euros. Subvention forfaitaire de 5.000 euros pour rénovation de vitrines de magasins. Cette opération se fera sur 3 ans à compter du 1er janvier 2019 et le budget alloué sera de 20.000 euros voire étendu à 40.000 euros si besoin était.

 

L'opposition s'est abstenue pour Erasmus+ note 6, et a voté contre la note 7 relative au traitement du problème de l'usine Audevard qui sera traité par l'Etablissement Public Foncier de Nouvelle Aquitaine et ne coutera rien à la commune. A la fin, le bâtiment sera soit rasé ou réhabilité. De plus l'EPF va plancher sur des immeubles vétustes de la rue du Château et de la rue Eulalie Bonnal sous la dénomination "Ilot de la duchesse" qu'elle rachètera et rénovera pour les céder à des opérateurs privés. Elle a voté contre la note sur table au sujet de Ina Invest du domaine de Bugatel pour l'achat à la commune d'un terrain de 37 ares (parcelles n° 1190 et 1188) en bordure de " l' avenue "de Bagnaria Arsa pour une somme de 25.380 euros.

 

 

numérisation0054.jpg

Plan cadastral des parcelles achetées par Ina Invest

 

 

 

Dans les questions diverses Marthe Geoffroy demandait des précisions au sujet de deux agents des services techniques, un titulaire et un stagiaire en situation délicate pour dépôt de plaintes différentes à leur encontre. Ils sont toujours en activité et l'on statuera sur leur sort après avis du centre de gestion indiquait le maire.



17/11/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 107 autres membres