LA TRIBUNE LIVRADAISE

LA TRIBUNE LIVRADAISE

Conseil municipal du mercredi 6 juillet 2016

                        Sans titre.png

 

Mercredi 6 juillet, s'est tenu le dernier conseil municipal avant la trêve estivale.

 

Ce soir là c'est l'abstention qui a remporté les suffrages dans les rangs de l'opposition. Sur les 13 points examinés il y a eu seulement 3 pour ( 2, 3 et 10 ) et 1 contre ( 8 ) qui concernait une décision modificative du budget principal.

 

En ce qui concerne la régulation des pigeons sur le territoire de la commune une convention sera signée avec la fédération de chasse en partenariat avec Terres du Sud.     

         IMG_6591[1].JPGLes aficionados qui attendaient la confrontation ...

 

La participation à l'évènement Européen " Big Jump " du 10 juillet a pour but de se réapproprier la rivière Lot et de sensibiliser la population à la qualité de l'eau, à sa protection et à s'y baigner. Le maire y a d'ailleurs invité Mme Pasut si elle en avait le courage.

 

Une convention d'occupation précaire et révocable du domaine public sera signée pour l'aménagement de pontons et  piscine flottante sur le Lot. Il est précisé que cette piscine de 100m2 sur 1,40 m de profondeur pourra accueillir entre 50 et 100 baigneurs. Il y aura des plages de 2 m de large autour de la structure soit 150 m2 dont 45m2 de bains de soleils. L'accès se fera par une passerelle mobile articulée ancrée sur la poutre de rive en béton armé du ponton fixe et sera longue de 3 m sur une largeur d'1,40 m. Elle sera opérationnelle le 1° août et ouvrira au public de 14h à 19h du lundi au samedi et de 11h à 19 h les dimanches et jours fériés sous la surveillance de 3 maîtres nageurs. Hors période de baignade elle sera démontée, nettoyée et stockée dans les locaux des services techniques pour la protéger des intempéries hivernales. Le coût de 100.000 euros déjà évoqué correspond à son prix d'achat par la commune. Mme Pasut indiquait pour contrer que le projet de réhabilitation de l'ancienne piscine n'avait jamais été abandonné ( ! ? ). Pourtant la réouverture était prévue pour 2014 et la CAGV compte actuellement combler tous les bassins pour éviter la prolifération du moustique tigre indiquait le maire.

 

 

IMG_6595[1].JPG... dans l'arène municipale en ont eu pour leur argent !

 

 

Dans les questions diverses le maire a tenu à apporter des précisions lorsque Mme Pasut l'avait traité de menteur sur le fait d'avoir dit que la CAGV augmentait plus en cotisations de l'école d'art les petits revenus et moins les gros revenus : " je vous avait dit que je vous donnerait les chiffres et on verra si je suis un menteur, donc les voici et je vais vous les lire : petits revenus + 50%, revenus au dessus + 22%, revenus encore plus importants +15% ...etc. Ce n'était donc pas un mensonge et je vous demande  Mme Pasut de vous excuser de m'avoir traité de menteur ! " assenait PJ Pudal. " Je ne vois pas de quels tarifs vous voulez parler, vous êtes un têtu et un pinailleur pour remettre ça sur le tapis et on reparlera aussi de la décision de la plus haute instance juridique" lui répondait Mme Pasut essayant de noyer le poisson.

" Arrêtez de tourner autour du sujet comme un politicien professionnel ! " lui rétorquait le maire.

Pour la fibre optique Ste Livrade à été évité et n'en bénéficiera pas avant une dizaine d'années. " Votre politique a conduit à privilégier des communes ou il n'y a que de l'herbe à vaches et des céréales alors qu'à Ste Livrade il y a plus de 200 entreprises. Vous faites de la politique politicienne dans votre propre intérêt et vous ne défendez jamais Ste Livrade " terminait le maire.

 

 



07/07/2016
11 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 142 autres membres