LA TRIBUNE LIVRADAISE

LA TRIBUNE LIVRADAISE

Conseil municipal du mardi 19 janvier 2016

          cm janvier.png
          Ordre du jour du conseil municipal du 19 Janvier 2016

 

 

                      Ce premier conseil municipal de l'année avait pourtant bien démarré, le premier point a été voté à l'unanimité et concernait une convention de servitude au profit d' ERDF pour le passage d'une ligne électrique souterraine vers la propriété de Mr et Mme Lacoste au lieu dit Bordeneuve : elle passera sous la voie verte du CAFI.

 

                     Le conseil a nommé un élu comme référent sécurité routière auprès de la préfecture. Après appel à candidatures, c'est Pascal Sarazin qui a été nommé.

 

                         Le troisième point concernait le refinancement avec aide de l'état de l'emprunt à taux variable indexé sur un fond de placement Suisse ( 3,89 % aujourd'hui ) contracté en 2007 par l'équipe Zuttion ( Emprunt dit toxique ). Il reste encore 21 ans de remboursement à effectuer soit 3.355.000 euros, de 2016 à  2037. Le refinancement se fera auprès de la Caisse Française de Financement Local accréditée par l'état au taux fixe de 3,25 % sur la durée restante. La signature interviendra le 1° décembre 2016. A noter qu'il y aura une pénalité de rachat de 470.000 euros. Il en ressort que la commune s'en retrouvera gagnante de 90.000 euros et sécurisée. Après de très nombreuses questions de la part de Mme Pasut et de longues explications de la part du Maire, l'opposition a émis 5 votes contre et 2 abstentions.

 

                          Pour la note n° 4, abstention de l'opposition sauf Mr Dumon qui a voté pour ! Il faut souligner qu'il a fallut refaire le vote, la confusion régnant dans les rangs de l'opposition.

 

                          Unanimité pour la décision modificative du budget principal.

 

                          Vote contre de la minorité municipale pour la note n° 6.

  P1191295.JPGLa zénitude de Mme Pasut dans la tourmente municipale

 

                      Dans les questions diverses Mme Pasut a voulu signaler une erreur dans le bulletin municipal au sujet de la collecte des ordures. C'était le sujet à éviter car très sensible en ce moment et le Maire n'a pas manqué de s'engouffrer dans la brèche offerte : " Puisque vous évoquez ce sujet, justement, parlons en ! " lui lançait P J Pudal. Il attaquait en l'accusant elle et ses amis de la CAGV d'avoir délibérément divisé la collecte par deux au nom des économies, mais au détriment de la sécurité et de la salubrité publique. " Ce que vous avez fait, c'est du travail salopé et ce n'est pas l'envie qui m'en manque que d'afficher votre photo sur tous les conteneurs de la commune et d'aller déposer tous les sacs poubelles devant chez vous ! " assurait le Maire. " Mais à Dolmayrac tout va bien, et il faut que les gens s'habituent et je vous demande d'arrêter de dire que je mens ! " lui opposait Claire Pasut. Ce fut une belle et mémorable empoignade où l'on se traitait réciproquement de menteur dans une grande cacophonie : " Quand on ment Mme Pasut, il ne faut pas s'étonner de se faire traiter de menteur à son tour ! " lui assenait le Maire. L'affaire des déchets, puisqu'il faut l'appeler ainsi aura usé beaucoup de salive ce soir là !

 

 

 

 

 



21/01/2016
19 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 142 autres membres