LA TRIBUNE LIVRADAISE

LA TRIBUNE LIVRADAISE

Conseil Municipal du mercredi 4 Mars 2015

              

1.jpgYves Loubat : "  Evidemment quand ça gène on s'en va ... les rats quittent le navire ! "

 

 

             Mr Ravel, receveur du Trésor Public avait été convié à ce conseil municipal pour présenter les comptes de gestion 2014 - Budget principal et budgets annexes CAFI et ZAC de Bugatel : l'opposition a voté pour. En ce qui concernait l'approbation des comptes administratifs 2014 elle a nettement voté contre, Mme Pasut trouvant qu'il y avait eu de nombreuses augmentations de dépenses de fonctionnement notamment en combustible ( + 20% ), matériel roulant ( 32.000 contre 21.000 ) autres biens mobilier ( 14.000 contre 9.200 ), frais d'actes de contentieux ( 6.100 contre 2.800 ), transports collectifs, frais de nettoyage des locaux ( 13.400 contre 2.809 )   et les publications. Toutes ces augmentations ont été parfaitement justifiées par l'adjointe aux finances Marthe Geoffroy, à la suite de quoi Mme Pasut quittait la séance en laissant procuration à Mme Laens. C'est tout naturellement MartineTexeira qui prenait la suite pour poser de nombreuses questions contradictoires et demander force précisions à la fin de chaque note de synthèse.

 

             L'opposition s'est abstenue en ce qui concernait la modification du tableau des effectifs du personnel de la commune, les conditions de l'aliénation de la parcelle figurant à la matrice cadastrale de la commune de Dolmayrac sous le n° A 1104, ainsi que du transfert de la compétence éclairage public au SDEE 47. La convention avec le Conseil Général pour la gestion de l'éclairage public sur le carrefour de la R D 911 et la V C n° 6 a été voté à l'unanimité.

 

              La redevance d'occupation du domaine public des salles du centre socioculturel qui s'établirait de 5 à 20 euros selon l'importance de la salle et la durée a été rejeté par la minorité municipale mais par contre la gratuité des salles en période électorale à fait l'unanimité : grande salle du socioculturel et salle Charles de Cacqueray.

 

              Les marchés concerts des dimanches de l'été sont supprimés car jugés trop chers. Ils seront remplacés par des marchés de producteurs de Pays qui se tiendront sur la place de la petite halle les vendredi soir 17, 24, et 31 juillet et les 7 et 21 Août 2015 ou les producteurs Livradais seront prioritaires. Un droit de place serait instauré à hauteur de 5 euros le mètre linéaire. Le maire compte attirer environ 400 personnes aux marchés de producteurs contre 200 personnes qui venaient assister aux marchés concerts du dimanche. L'opposition s'est abstenue lors du vote.

 

              Au sujet du rapport de la CLETC ( Commission locale pour l'évaluation du transfert des charges ) - CAGV du 27-11-2014, le maire dénonçait l'application du coefficient d'atténuation qui de 2 pour Ste Livrade est seulement de 3 pour les communes moins importantes. Pour 2015 Ste Livrade devra verser 36.000 euros à la CAGV et la dotation globale de fonctionnement baisse de 156.000 euros sur ces 2 dernières années, en conséquence le maire invite l'assemblée à ne pas approuver le transfert de compétences à la CAGV ainsi que le transfert de compétence des petits ruisseaux affluents du Lot dont le mode de calcul est très inéquitable ( 1,50 euros par habitant soit 9.000 euros pour Ste livrade que la CAGV réclame pour 2015 parce qu'elle n'arrive pas à boucler son année 2014, alors que cela ne doit entrer en vigueur qu'au 1° janvier 2016 ). C'est sans surprise que l'opposition, soutenant la CAGV, a voté pour.

 

               Le débat d'orientation budgétaire 2015 laisse apparaitre que l'on doit rester extrêmement prudent en matière d'investissement et d'emprunt pour ne pas alourdir la dette, surtout avec une réduction de dotation de 110.000 euros annuels de la part de l'état à laquelle il faut ajouter le prélèvement CAGV cité plus haut. D'après Mme Pasut,  Mr Pudal aurait augmenté les dépenses de la masse salariale de 250.000 euros en 2014 a indiqué le maire. Ceci est un mensonge affirmait il car il s'agit de 190.950 euros d'après le rapporteur des finances dont seulement 16.600 euros sont de la responsabilité de la majorité. Cette augmentation vient du fait de la titularisation de 7 personnels avant mars 2014 sous la mandature Pasut. Martine Texeira clame haut et fort qu'elle refuse d'entendre de tels mensonges et va se retirer. Yves Loubat lui rétorque : " Evidemment, quand ça gêne on s'en va, les rats quittent le navire ! " Mme Texeira s'emporte, refusant de se faire traiter de rat et de subir des insultes, la cacophonie est totale et Yves Loubat de conclure : " Les chiens aboient, la caravane passe ! ". Toute l'opposition s'est retirée comme un seul homme derrière Mme Texeira et a quitté le conseil !

             

 

            

            



08/03/2015
13 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 142 autres membres